fren
Connexion

Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Actualites

Fête nationale de la jeunesse : Asfhcam sensibilise les élèves du collège Ndjilo

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Apprendre à se prendre en main, multiplier les initiatives privées pour développer nos communautés, tels ont été les messages essentiels des échanges.

En prélude à la journée nationale de la jeunesse le 11 février 2019, l’association Avocats Sans Frontières Humanitaires (Asfhcam) a organisé en partenariat avec l’association Act for Gender Peace Security and Development (Agepsed), une causerie éducative le 8 février 2019 passé. Sous le thème  « L’autonomisation des jeunes : l’évier de développement et de pacification de nos communautés», la causerie s’est déroulée dans l’enceinte du collège Djilo à Mbalmayo.

Durant deux heures, les élèves, enseignants et membres du corps administratif de ce collège de la ville périphérique de Yaoundé, ont pu ainsi prendre conscience de l’importance et du besoin urgent d’initiatives privées dans le développement du Cameroun. C’est le cas de Chantal Mengue, élève en classe de sixième: « j’ai compris que je ne dois pas attendre d’être grande et avoir de l’argent pour aider mon pays. J’ai retenu que même ici au collège, je peux commencer par m’assurer que ce soit propre, en jetant les ordures dans le bac et en ramassant les papiers et c’est ainsi que j’étudierai dans un environnement sain».  Son camarade de classe Bryant Akoa quant à lui, a retenu qu’à son niveau, il doit être serviable et aider son prochain.  Au cours de ces échanges conviviaux,  la Principale du collège Jacqueline Ngueyi n’a cessé d’afficher son bonheur. D’ailleurs, elle nous confie : « j’ai été très ravie de constater qu’en plus d’aborder les questions sur le thème central, les avocats ont pris la peine d’édifier tout le monde sur les notions de Droits de l’Homme, de la propreté et des initiatives privées. Ainsi, il sera plus facile pour ces jeunes de se projeter et savoir comment faire pour participer au développement du Cameroun ».

A la question de savoir si l’objectif de la causerie a été atteint ? Me Tchatat Pélérine, présidente fondatrice d’Asfhcam, répond « Oui ». Elle ajoute : « le but final c’était de leur apprendre à se prendre en main et leur dire de multiplier les initiatives privées pour un Cameroun émergent ».

A L’école du Droit

" Chaque être humain a doit a la vie ...."

Charte Africaine des Droits de l'Homme, 1980 Ratifie par le Cameroun en 2012.

Partenaires

PROMO 008 | Dream Law Association | APPRODH | UJAC CAmeroun | Justice et Liberte | A30PROFFEDCAM

Restez Connecté

 
 
©2021 ASFHCAM. All Rights Reserved. Designed By AZMULTIMEDIA

Search