Connexion

Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Actualites

Notice: Undefined property: stdClass::$image_fulltext_caption in /home/asfhcam/public_html/templates/shaper_helix3/html/layouts/joomla/content/full_image.php on line 26
src="/images/2021/02/23/Photo de famille.jpg" alt="
Notice: Undefined property: stdClass::$image_fulltext_alt in /home/asfhcam/public_html/templates/shaper_helix3/html/layouts/joomla/content/full_image.php on line 29
" itemprop="image"/>

Foncier : Pour une prise en compte des déplacés internes dans le processus foncier au Cameroun

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

Plus d’une  cinquantaine  personnes ont répondu présentes à la cérémonie de lancement officiel du  projet DIPAT, cas du Département de la Mifi. C’était le lundi, 18 janvier 2020 dernier à la salle de conférence de l’hôtel Saint John Palace à Bafoussam. Durant trois heures, les autorités administratives, judiciaires, traditionnelles, les déplacés internes de la Mifi et les médias ont pu être édifiées sur la raison d’être d’un tel projet mais aussi sur l’équipe projet.

 

 

 

Mené par Me Ivan Bisil, chef de projet, de deux assistantes Me Mireille Nzokou et Larisse Togna, de la secrétaire Lorraine Foguem et de la coordonnatrice Générale Me Tchatat Pélérine, le projet a été mis en place concrètement pour voler au secours des déplacés internes et leur permettre de vivre décemment via un accès facile à la terre (pour exploitation ou logement). Par ailleurs, comme le précise Me Tchatat Pélérine, présidente fondatrice d’Avocats Sans Frontières Humanitaires du Cmaeroun, association porteuse du projet : « cette composante du programme Landcam a pour ambition de sensibiliser, d’informer et de proposer des plaidoyers en vue d’améliorer le droit foncier et les conditions équitables d’accès à la terre, particulièrement pour les déplacés internes ».

 

 

 

Les chiffres

 

 

 

En prélude au lancement officiel du projet, une enquête préliminaire avait été exécutée dans la ville de Bafoussam. « 80% des déplacés internes sont hébergés dans les églises, établissements scolaires, structures sociales etc. contre seulement 20% qui ont trouvé refuge auprès des proches », confie Hervé Mbogne, superviseur de l’enquête.

 

 

 

Financé par le Programme de petites subventions Landcam, le projet Dipat se tiendra sur une durée de neuf mois. Les différents acteurs du processus de l’accès à la terre ayant touché du doigt les réalités quotidiennes des déplacés internes présents à la cérémonie, ont de commun accord convenu d’une seconde rencontre de réflexion. Le but étant de trouver ensemble des solutions pour améliorer les conditions de vie de ces déplacés dans le Département de la Mifi.  Le rendez-vous est pris pour le 4 mars 2021 prochain à la salle de conférence de la Préfecture du Département de la Mifi, patronat de l’atelier de réflexion.

 

 

 

A L’école du Droit

" Chaque être humain a doit a la vie ...."

Charte Africaine des Droits de l'Homme, 1980 Ratifie par le Cameroun en 2012.

Partenaires

PROMO 008 | Dream Law Association | APPRODH | UJAC CAmeroun | Justice et Liberte | A30PROFFEDCAM

Restez Connecté

 
 
©2021 ASFHCAM. All Rights Reserved. Designed By AZMULTIMEDIA

Search